La Wielkanoc (les Pâques), selon la tradition catholique, est considérée comme la plus importante fête de l’année quoique personnellement je croie que le Boże Narodzenie (le Noël) est plus populaire. Est-ce dû à la commercialisation et la mondialisation du Noël en comparaison avec lequel les Pâques restent une fête locale et oubliée par la culture de masse ? On pourrait y voir une de raisons.

Nonobstant, nous n’allons pas maintenant divaguer en vain si une telle situation est bonne ou pas et qui en profite. Nous nous limitons à une brève description des traditions polonaises de Wielkanoc, pour que nos chers lecteurs puissent en avoir une image plus au moins complète, quoique nécessairement superficielle.

 

 

Wielki Post

« le Grand Carême » précède la Wielkanoc, et dure 40 jours. Autrefois il était strictement observé : on faisait maigre et on ne mangeait ni de viande, ni de sucrerie – les plats traditionnels durant cette période étaient le żurek et les harengs. Maintenant, plusieurs personnes se décident à observer une interdiction qu’ils s’imposent à eux même, par exemple de ne pas boire de l’alcool ou de ne pas manger des friandises ; le plus important est bien sûr de se priver de ce qu’on aime pour faire pénitence .

 

Wielki Tydzień

« la Grande Semaine » (la Semaine Sainte) est la dernière semaine du Wielki Post, quand les préparations pour la Wielkanoc sont les plus intense. Elles ont lieu aussi bien au niveau spirituel que physique – on nettoie la maison et on suit des Rekolekcje dans les Eglises (une sorte de messes préparatoires et réflexives où on a aussi l’occasion de se confesser – une chose importante durant le temps de Wielkanoc).

le Wielki Tydzień commence par Niedziela Palmowa (lit.: «Dimanche de Palmes ») – chaque famille est censée d’apporter avec elle une « palme » qui va être bénie à l’Eglise. Dans certaines régions il y a même des compétition qui va faire la plus grande palme de Pâques qui peuvent mesurer jusqu’à quelque mètres !

Vendredi de la Semaine Sainte c’est Wielki Piątek et à l’Eglise on représente la Droga Krzyżowa (« le chemin de croix »), c’est à dire les derniers moments et la crucifixion du Christ.

Samedi, on apporte à l’Eglise la święconka, c’est à dire une toute petite corbeille avec des oeufs colorés et peintes (qui symbolisent la naissance et la résurrection, donc la vie), de la charcuterie (parce qu’autrefois la viande était défendue tout le Wielki Post, donc 40 jours !), du beurre (la prospérité) et, nécessairement, une petite figurine d’agneau – souvent fait de sucre – qui symbolise le Christ. Dimanche, après la Résurrection, c’est la święconka par laquelle on commence le petit déjeuner traditionnel.

 

Zajączek

Chez certaines familles (chez moi par exemple) il y a une tradition de chercher, après le petit déjeuner du Grand Dimanche, des petits cadeaux déposés quelque part dans la maison par un petit lièvre (« zajączek », le lapin de Pâques, un correspondent en quelque sorte du Père Noël). Quand on était enfants, on aimait beaucoup plus les cadeaux pour le Wielkanoc que pour le Noël, parce que nos parents (non, ils ne se déguisaient pas en lièvres pour le faire) faisaient toujours beaucoup d’effort pour bien cacher les cadeaux, tout en nous laissons des indices où ils peuvent se trouver. Dans certaines maisons ce sont des oeufs en chocolat qu’on cherche, mais je connais aussi de familles qui n’ont pas du tout de telle tradition – ce que je trouve dommage.

 

Pisanki, kraszanki

Le symbole le plus traditionnel de la Wielkanoc ce sont les oeufs, mais pas n’importe quels oeufs ! Ils doivent être décorés, au moins dans un coloris – et ce sont donc des kraszanki - ou avec des beaux motifs de toute sorte, appelés pisanki. Voici quelques liens où vous pouvez admirer des jolis oeufs de Wielkanoc :

 

lien 1

lien 2

lien 3

 

Śmigus-Dyngus ou Lany Poniedziałek

Une autre tradition, très ancienne, est Lany Poniedziałek (« Lundi Mouillé ») où on est obligé d’asperger d’eau ses proches, ses amis, enfin n’importe qui ! Sans exagération on peut bien s’amuser en oubliant un peu les bonnes moeurs. Il faut quand même connaître la modération, surtout avec des personnes âgées – ce qui est souvent trop difficile à comprendre pour certains jeunes qui attaquent qui que ce soit avec des seaux d’eau dans la rue. Il est vrai que c’est plus raisonnable de ne pas sortir ce lundi-là de sa maison :)

 

 

Bon, je crois que c’est plus au moins tout ce que je voulais écrire à propos de la Wielkanoc.

Wszystkim moim drogim czytelnikom i czytelniczkom życzę Wesołych Świąt, smacznego jajka, mokrego dyngusa i bogatego zajączka :)

Retour à l'accueil